Actus, infos, conseils

Découvrez les infos sur l'immobilier en Charente

Contrat de ville GrandAngoulême : ce qui va changer concrètement

contrat-ville-grand-angoulemeLe 22 avril 2015, le contrat de ville du GrandAngoulême a été signé (après une première signature de l’accord-cadre du contrat de ville le 16 décembre 2014). Son but : définir une stratégie commune des acteurs publics en faveur de quartiers prioritaires. Le contrat de ville du GrandAngoulême est le premier du genre finalisé en région Poitou-Charentes depuis la loi du 21 février 2014 portant sur la programmation pour la ville et la cohésion urbaine. Quels changements sont attendus ? Voici le détail.

 

Les quartiers retenus dans le contrat de ville GrandAngoulême

5 quartiers prioritaires ont été retenus dans le cadre de ce contrat. Il s’agit des quartiers du Basseau-Grande Garenne, de Bel Air-Grand Font, Ma Campagne, du Champ de Manoeuvres, et de l’Étang des Moines. De plus, 9 quartiers de veille sont définis : les Ecasseaux, Villement, Le Treuil, La Garenne, La Foucaudie, Sous-Ies-Vignes, L’Houmeau, La gare, La Madeleine.

Suite à un diagnostic complet de ces quartiers, via notamment un appui des données de l’INSEE, des priorités sont désormais fixées pour ces zones. Des actions vont être mises en place concrètement de manière coordonnée entre les différents acteurs publics (l’État et l’agglomération de GrandAngoulême, le Conseil régional, le Conseil départemental mais aussi les communes d’Angoulême, de Soyaux et de La Couronne, entre autres).

Les orientations prioritaires en faveur des quartiers en difficulté de l’agglomération

Le contrat de ville a pour objectif d’aider l’insertion de la jeunesse, de renforcer l’égalité femmes-hommes mais aussi de lutter contre les discriminations ou encore de dynamiser l’économie. De grandes idées, qui sont synthétisées en 7 grands points, à découvrir dans le contrat de ville au format pdf.

  1. Développer l’attractivité économique des quartiers.
  2. Poursuivre l’ancrage des quartiers au projet urbain d’agglomération.
  3. Renforcer le parcours éducatif des enfants et le lien avec les familles.
  4. Lutter contre la précarité.
  5. La culture en agglomération et dans les quartiers.
  6. Assurer l’accès à la santé et veiller à la proximité des services de soins.
  7. Sécurité dans les quartiers et prévention de la délinquance.

En plus de ces points clés, deux axes transversaux ont été retenus. L’objectif est ainsi de les intégrer, lorsque cela est possible dans les 7 grands points listés.

L’agglomération numérique dans les quartiers

L’idée est de développer et d’encourager les initiatives numériques qui pourraient améliorer le cadre de vie et la cohésion sociale, mais aussi répondre aux besoins des habitants dans les domaines de la vie quotidienne (éducation, santé, logement, etc.).

La cohésion du territoire et attractivité des quartiers

Il faut développer un véritable « marketing territorial » pour inciter à l’implantation d’activités, et soutenir les créateurs. L’information et l’orientation à destination des créateurs d’entreprise et des investisseurs doit être plus facilement accessible, via notamment des guichets uniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *